0

La DERE - de plus en plus, nos beaux chevaux disparaissent sous des couvertures de la tête au pied et prennent une figure fantomatique...

La dermite estivale récidivante des équidés et les allergies apportent beaucoup de souffrances pendand la période chaude, une protection s'avère donc nécessaire. Le traitement peut être difficile, mais un soulagement est toutefois possible.

De tous petits animaux de 2 à 6 mm atteignent le calme d’un animal de
500 kg et son cavalier en plus. L’un parce qu’il souffre de ses démangeaisons et l’autre, parce qu’il essaie une panoplie de produits en investissant beaucoup de son temps dans les recherches onéreuses et souvent inefficaces.

Souvent les véterinaires traditionnels ou les naturopathes posent le diagnostic de la dermite estivale récidivante des équidés. Les propriétaires commencent, des antidotes: Ils donnent des additifs allimentaires miraculeux, appliquent l’huile de bébé, d’argile et beaucoup d’autres choses sur leur loulou. Ils lavent, mélangent leur propre truc anti-mouche de la maison, mettent des couvertures en espérant qu'avec tel nouveau produit ou telle méthode prometteuse puisse aider leur cheval. Ou beaucoup de ces produits sont chers et compliqués.

L’arrivée de la maladie est souvent marquée par des spots sans poils dans la crinière et en bas de la queue. Souvent les chevaux semblent nerveux et ont envie de se gratter partout et tout le temps. Les lésions cutanées résultent en conséquence - le cercle vicieux commence. Des inflammations se forment sur les parties affectées, qui attirent alors les insectes ou provoquent d'autres germes. Dans des cas graves apparaissent des eczémas suintants, purulents et sanglants.

Qu’est-ce qu'est la dermite estivale récidivante des équidés?

La DERE est une allergie de type 1. Le corps se souvient de l’allergène et c’est pour cette raison la réaction peut être plus forte avec chaque nouveau contact. Déjà la première piqûre en printemps augmente l’accru d’histamine. Quand on voit le cheval commencer à se gratter, toute mesure d’anti-insectes et de soin doivent être tres rapidement pour éviter le stress du cheval.

La maladie est causée par des moucherons du genre Culicoïdes, des simulies (Similium equidium) et aussi de mouches charbonneuses (Stomoxys calcitrans). En général les sangsues, plutôt les femelles, sont attirées par l’odeur, mais il est bien connu que les Culicoïdes préfèrent les animaux foncés . Elles piquent dans le secteur de la crinière et la queue, pendant que les simulies préfèrent la paroi abdominale et l'oreillette. Tous préfèrent piquer dans les endroits ou le poil sort verticaléventuellement de la peau parce que là il est plus facile pour les bêtes de rentrer dans la peau. Le processus de succion du sang dure environ 3 à 4 minutes et pendant celle-ci l’insecte se déplace sans arrêt. La glande salivaire des insectes femelles soumette une sécrétion qui provoque le ralentissement de la coagulation sanguine. Cette sécrétion contient des toxines qui provoquent au début la démangeaison et plus tard la réaction allergique. Ces allergènes causent la
sensibilisation croissante du cheval, ainsi la maladie s'aggrave au fil des années.

Une allergie est une réaction d’un corps surchargé

Le mot „allergie“ vient du grec „allos“ = „différent“ et „ergon“ = „effet“, une allergie a parfois une autre réaction dans le corps.. L’allergie est, chez l’humain comme chez l’animal, une réaction excessive du système immunitaire. Le corps réagit d’une façon extrême contre certaines substances et les protéines extérieures qui ne sont pas forcément nuisibles .Le corps les classe comme dangereux par erreur.
Généralement le système immunitaire protège l’organisme des substances qui peuvent être dangereuses. En cas d’allergie, il le défend contre des substances qui naturellement ne présentent pas de risques, comme par exemple la poussière, le pollen ou simplement des piqûres d’insectes.

La goutte qui fait déborder le vase: quand une allergie devient une réalité

Une tendance à développer une allergie est propre à certains chevaux, d'autres deviennent des sujets allergiques. Après plusieurs contacts avec l’allergène, le cheval développe une réaction immunitaire plus ou moins forte. Dans ce cas,des molécules de protéines se constituent, soi-disant les immunoglobulines, qui captent sur mesure les allergènes. Puis survient une distribution d’histamine: ainsi se développe l’allergie. Les vaisseaux sanguins deviennent plus perméables à l’eau et se forment des gonflements. Des œdèmes, des papules et d’autre symptômes typiques en résultent: l’allergie est devenue réalité.

Des chevaux sauvages n’ont pas la DERE

Nos chevaux sont domestiqués depuis 5000 années, longtemps après les chiens, les cornichons, les chêvres et les brebis ils sont devenus les compagnons d’humain. Il a fallu 25 millions d'années pour ce qu'ils sont aujourd'hui: des animaux grégaires, des animaux de fuite, des animaux de la steppe, avec une alimentation conforme aux besoins de leur organisme sensible pendant environ 16 heures par jour. Ils vivent dans un troupeau solide entre 2 et 20 chevaux et bougent doucement pendant qu’ils broutent. Ils n’ont ni accès aux
médicaments, ni autres additifs artificiels, mais se nourrissent simplement d'herbe,plantes et feuillages.

En pleine nature la dermite estivale récidivante des équidés n’existe pas, comme il n’existe pas d’autres allergies. Le taux des maladies respiratoires est en dessous de 1 %Le DERE chez les chevaux sauvages est inconnue. Chez les chevaux sauvages de Dülmen en Allemagne quelques animaux ont été frappés par la DERE après avoir été retires de leur troupeau. Il est connu, que des poneys d’Islande n'ont pas de DERE sur leur terre natale, mais que l’eczéma éclate chez beaucoup de poneys exportés. On dit que la raison se trouve
dans les moucherons mais est-ce vraiment la seule raison? Nous aimétions en savoir davantage :

Certains chevaux sont -ils touchés particulièrement?

Nous avons remarqué que sur 34 chevaux:. 70 % des sujets concernés étaient des poneys: les Shetlands, des Islandes, des Haflingers, des Camargues et Fjords et aussi des races comme les Frisons, les Tinkers et les croisements avec les arabiques. Il n'y avait que deux chevaux de selle parmi les participants. La parité entre des juments, des étalons et des hongres avec la DERE était equilibrée. Les participants avaient entre 1 et 27 ans, l’eczéma peut commencer en toute âge. Tous les chevaux de notre étude étaient vaccinés et vermifugés.

Comment l’allergie a-t-elle commencé?

Effectivement l’eczéma commence avec un nouveau propriétaire. Il semblerait que des facteurs tels que stress, changement de nourriture ou trop des médicaments soient la goutte qui fait déborder la vase.

La cause principale est un changement d’écurie (90 %). La perte de son troupeau signifie beaucoup de stress pour un cheval. Quand l’humain décide un changement de l’habitat, le cheval ressent une perte totale de sa sécurité, ,pouvant être parfois fatal et le stress du psychisme affaiblit le système immunitaire.

Chaque cheval a sa propre histoire de sa maladie:

  • Pour un étalon islandais la DERE a commencé après un grand concours. Pour le concours il a été obligatoirement vacciné et vermifugé comme il doit. De plus pour le concours il a dû voyagé pendant quelques jours- donc beaucoup de stress. Après la participation au concours le DERE a commencé pour lui. Son accompagnateur n’a pas eu les traitements et n’a pas remarqué l’eczéma. Il est reconnu que l’organisme des Islands soit très sensible aux influences extérieures à cause de leur origine naturelle. Il y a beaucoup des moucherons, mais pas de vaccins en island.
  • Un jeune Tinker avait eu la DERE il y a 1 an. Il n’était pas vacciné, et avait beaucoup de coliques. Son organisme déjà faible eut beaucoup des traitements médicamenteux. Probablement son corps se défendait avec une réaction excessive, une allergie.
  • Une Mix arabe était en bonne santé jusqu’au moment du changement de son habitation. Il a également changé de propriétaire et eut tous les vaccins et vermifuges inimaginables. Il a développé un toux chronique et est devenu un cheval extrêmement allergique.
  • Pour un hongre la DERE a commencé quelques mois après la castration.

Selon nos observations la manifestation de l’allergie arrive quelques mois après l’événement préjudiciable. Seule la dose fait le poison! Le plupart des chevaux ayant l’eczéma sont trop gros (90 %), un „trop“ pour le métabolisme semble aussi un facteur de déclenchement. Un cheval a besoin d’une nourriture naturelle, un appareil digestif a besoin du foin pendant toute la journée. L’intestin doit être toujours rempli. Trop de glucides et un manque de mouvement alourdissent l’organisme déjà sensible.

Le dermite estivale récidivante résulte d’un cocktail de ‚poisons‘ (l’alimentation, vaccins, etc), qui se ne trouve pas dans la vie naturelle du cheval. Comme chez les humains c’est la peau qui réagit avec une vulnérabilité à une surmenage de la psyché et des organes. Aussi un changement d’endroit peut causer le déraillement d’un système alors parfait.

Comment peuvent les propriétaires aider?

1. Éviter un trop plein de toxines.
Des vermifuges sélectifs : à donner selon besoin (un bon système immunitaire sait manipuler une invasion des vers adéquats) Minimisez les vaccins et les médicaments: aussi peu que possible et autant que nécessaire! Attention aux métaux lourds. Les vaccins multidoses alourdissent le corps multiple. Toute substance n existant pas dans la vie naturelle peut déranger l’organisme sensible.

Une alimentation naturelle apporte du bien-être au cheval.Une nourriture pauvre en glucides, la plus naturelle possible et un supplément en minéraux organiques est le meilleur choix pour des chevaux à DERE. Le foin de haute qualité des prairies non fértilisées, riches en espèces et pas utilisées comme pré pour chevaux est la base. Beaucoup des chevaux avec la DERE ont un manque en zinc et calcium. Il est important que l’intestin fonctionne bien pour métaboliser les nutriments. Parfois une cure de désintoxication et une régénération
intestinale peuvent être conseillées.

2. Renforcer le système immunitaire
Améliorer les conditions de logement. Sans moucheron, il n’y a pas d ’eczéma. Des endroits humides, comme des petites rivières, flaques et des sources sont des endroits préfères des moucherons. Aussi des crottins qui accumulés sont très attractifs pour eux. Une retraite sèche et propre ou une surface assez grande réduit en tout cas l’invasion des bêtes.

3. Stabilité dans le troupeau

4. Lumière, Air et Activité!
Une couverture devrait être juste un secours temporaire. Le peau a besoin de la lumière pour produire la vitamine D! Chez le cheval c’est la peau qui regle la température, avec une couverture ce n est plus possible. Aussi son langage corporel ne peut plus être compris. Pour protéger son cheval des piqûres utilisez uniquement des produits naturels et bien acceptés.

Soin de la peau et protection des anti-insectes - Mieux vaut prévenir que guérir!

Avec le premier signal de démangeaison, protégez et soignez votre cheval! Ainsi, le lancement du cercle vicieux peut être enrayer. Piqûre -> Démangeaison -> Peau agressée -> plus d’insectes, champignons et bactéries -> Démangeaison plus forte -> …

Pour des chevaux sensibles,une protection soigneuse et naturelle est obligatoire! Chez Cheval Ami on conseille les produits suivants:

  • RELAX Lait moucheron pour les soins et la protection
  • Aegidienberger Emulsion pour la régénération de la peau endommagée et pour altérer le goût à des simulies
  • L’argile pour la peau gercée
  • Bazzania trilobata fortement diluée contre la mycose

Des huiles essentielles aident depuis des millénaires

Depuis toujours les plantes nous protègent avec leur arôme bien spécifique. On bénéficie de leurs essences qui ont un énorme pouvoir de guérison. Les huiles essentielles ne soulagent pas que les troubles physiques mais ont un effet équilibrant et bénéfique pour l’âme et l’esprit.

L’huile de lavande est antiseptique, anti-inflammatoire, antimicrobienne et peut être bien utilisée contre des inflammations, des maladies de la peau, des impuretés et des mycoses. L’huile de lavande favorise la cicatrisation des plaies ouvertes, des écorchures et des brûlures. Elle apporte un réconfort contre les démangeaisons et les piqûres. Avec ses ingrédients, L’huile de cèdre très soignante est bien acceptée par tout type de peau. Elle régénère et calme la peau et favorise le renouvellement cellulaire. L’huile de cèdre agit efficacement: antihistaminique/ antiallergique, anti-prurigineux, anti-inflammatoire, antalgique, antiparasitaire et est bénéfique pour la circulation du flux lymphatique. D’autres essences permettent également une protection naturelle pour nos chevaux. Nous avons sélectionné neuf huiles essentielles précieuses pour RELAX Lait moucheron.

Merci au cabinet de naturopathie Kathrin Ehrlich, Allemagne
Pour d'autres questions, renseignements et la distribution de RELAX Lait de Moucheron en France, Cheval Ami est à votre disposition.

Merci de nous envoyez un mail à post@cheval-ami.fr

Pour une commande en ligne, merci de suivre ici!

Nous utilisons des cookies pour vous garantier la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.Unsere Datenschutzerklärung