0

L'encyclopédie de l'herboristerie pour chevaux de Cheval Ami, en constante évolution. Vous pouvez trouver ici des informations de ce qu'il est bon à savoir sur les effets des aliments naturels pour le cheval. Les herbes, les plantes, les baies, les huiles, les légumes ... par ordre alphabétique.

Achillea

Utilisation traditionnelle : digestif, favorisant la sécrétion, antispasmodique, favorisant la circulation sanguine

Ail

Utilisation traditionnelle : renforce la défense immunitaire, stimule le métabolisme, protection naturelle contre les insectes

Alchémilles

Utilisation traditionnelle :

  • astringent, purifiant sanguin, apaisant les démangeaisons
  • troubles gastro-intestinaux, maladies de la peau, agir sur le relâchement cutané, diarrhée légère, troubles métaboliques
  • faciliter l'accouchement, favorise la cicatrisation des voies d’ accouchement > peut être donné aux juments portantes les 2 semaines avant jusqu’à 3 semaines après l’accouchement

Algue noueuse

Ceux qui veulent renoncer les additifs synthétiques dans l'alimentation sont souvent confrontés au problème d'un apport suffisant en minéraux. L'algue noueuse (Ascophyllum Nodosum) peut offrir une alternative.

Ascophyllum Nodosum (aussi appelé Goémon noir, corde à nœuds ou algue noueuse) fait partie des algues brunes et se trouve principalement dans l'Atlantique du Nord, la mer du Nord et la mer Baltique. Les algues sont riches en minéraux tels que le sodium, le calcium, le magnésium, le chlore, le soufre, le phosphore, l'iode, le fer, le zinc, le cuivre, le fluor, le manganèse, le cobalt et le sélénium. Les algues brunes sont composées à 36% i.d.TM de minéraux, la teneur en protéines est très faible avec 5-11%. Il ne faut pas non plus mépriser la teneur en vitamines de l'algue, surtout en raison de son équilibre exemplaire. Il contient beaucoup de vitamines B (surtout B2, B3, B12), de la vitamine C (importante uniquement pour les chevaux âgés/malades) et beaucoup de β-carotène (provitamine A = précurseur de la vitamine A).

Utilisation traditionnelle : promotion de la digestion, de l’amélioration de l'indice de consommation et de la mue, apport de minéraux naturels.

Anis

Utilisation traditionnelle : Toux, Colique, Ballonnement

Artichaut

Utilisation traditionnelle : Ballonnement, excès de gaz dans le tube digestif, troubles fonctionnels du foie, soutien du métabolisme hépatique, intoxification, SME, maladies vasculaires

Aubépine

Utilisation traditionnelle : Soutien cardiovasculaire

Calendule

Utilisation traditionnelle : cicatrisation, renforcement du foie

Camomille

Utilisation traditionnelle : effet anti-inflammatoire, apaisante sur l'estomac et l'intestin

Carotte sec

Les carottes contient beaucoup des nutriments et sont particulièrement riche en carotène, qui maintiennent un corps sain et vital et agissent positivement sur la digestion, la peau et le poil. Le problème de stockage des carottes fraîches (risque de moisissure ou de perte de valeur alimentaire) peut être évité grâce aux chips de carottes. Ils offrent également la possibilité de fournir à votre cheval les vitamines nécessaires en hiver grâce à leur stockage facile, qui nécessitent peu de place et longue conservation. Les chips de carotte conviennent également aux chevaux en surpoids comme complément alimentaire alternatif. Ici, vous avez un bon ingrédient pour créer votre propre muesli à la maison.

Carvi

Utilisation traditionnelle : antispasmodique, aide contre des ballonements, antibactérien, fongicide, inhibition des processus de fermentation et de putréfaction dans les intestins, contr les troubles gastro-intestinaux (colique)

Chardon-Marie

Grâce à leur teneur élevée en agents hépatoprotecteurs, les graines de chardon-Marie sont un produit de premier choix en cas de problèmes hépatiques et pour favoriser l'élimination des toxines. Le foie produit de la bile, qui influence considérablement le métabolisme des lipides et des glucides. De plus, le foie est irremplaçable pour la dégradation et l'élimination des toxines ainsi que pour la production de glycogène pour le métabolisme des muscles.

Le foie est l'organe central de l'ensemble du métabolisme chez les vertébrés.
L'assimilation des nutriments, la production d'hémoglobine, d'hormones et de vitamine D3 font partie de ses fonctions principales. De plus, il est l'organe central du métabolisme de détoxification et du métabolisme musculaire.

Domaine d’utilisation :

  • en cas d'empoisonnement, en particulier par séneçon de Jakob
  • en cas de problèmes hépatiques aigus ou persistants
  • dans le cadre d'une thérapie de détoxification pour renforcer d'autres mesures
  • en cas de blocages à la détoxification
  • en cas de mauvais état musculaire
  • en cas d'exigences de performances sportives/de course élevées

Utilisation traditionnelle : Détoxification, protection du foie, régénération, développement musculaire

Vous trouvez les produits de Chardon-Marie dans notre boutique sur le liens:

-> BIO Graines de Marie-Chardon

-> BIO Huile de Marie Chardon

Silybum marianum


Chiendent

Utilisation traditionnelle : légèrement diurétique, stimulant métaboliquement, détoxifiant

Curcuma

Utilisation traditionnelle : renforcer l'estomac, soutenir le foie et la bile, anti-inflammatoire, antimicrobien, antioxydant naturel, neutralise les radicaux libres et retarde le vieillissement cellulaire dans le corps, favorise la digestion des graisses et la flore intestinale, soutient le pancréas

Cynorhodon

Utilisation traditionnelle : Renforcement du système immunitaire, en cas de besoin accru en vitamine

Échinacée

Utilisation traditionnelle : renforcer le système immunitaire

Écorce de chêne

Utilisation traditionnelle : crottins liquides, diarrhée

Fenouil

Utilisation traditionnelle : expectorant, antiflatulent

Fenugrec

Utilisation traditionnelle : renforcement immunitaire, régulation de la glycémie, anti-inflammatoire, apaisant, antiseptique, décongestionnant (œdème), stimule la lactation, donne éclat à la robe et une bonne corne de sabot, peut également être appliquer externe comme bouillie.

Feuilles de bouleau

Utilisation traditionnelle : purifiant, diurétique

Feuilles de framboise

Utilisation traditionnelle : purification du sang, anti-inflammatoire, analgésique

Filipendula

Utilisation traditionnelle : antipyrétique, analgésique, nettoyant sanguin, anti-inflammatoire

Gaillet gratteron

Utilisation traditionnelle : appétissant, anti-inflammatoire, diurétique, cicatrisant, sudorifique, affecte la circulation sanguine et le système lymphatique, renforce la peau, le poil et les sabots

Gingembre

Le gingembre (Zingiber officinale) est connu depuis longtemps comme un remède contre toutes sortes de maladies, mais ce n'est qu'il y a une dizaine d'années que les scientifiques australiens ont prouvé son effet anti-inflammatoire sur les rats qu'il a fait une découverte dans le traitement alternatif des chevaux.

Le gingembre a surtout un effet anti-inflammatoire et soulage ainsi la douleur. Il est principalement utilisé contre l'inflammation des articulations, l'arthrose, la podotrochlose, la fourbure, l’éparvin osseux......

Son effet est d’une façon classique comme la médecine conventionnelle. Certains ingrédients du gingembre (gingérole et shogaol) agissent comme les anti-inflammatoires non stéroïdiens habituels et combattent si efficacement l'inflammation. L'effet antidouleur est donc principalement dû à la lutte contre la cause, à l'inflammation.

Le grand avantage du gingembre est qu'il a très peu d'effets secondaires, surtout par rapport aux anti-inflammatoires non stéroïdiens, qui attaquent après peu d’utilisation les organes et ne peuvent pas être donner que pendant une période très limitée.

Les effets secondaires du gingembre peuvent être principalement des inflammations de l'œsophage et de la paroi de l'estomac. C'est pourquoi le gingembre doit toujours être fourni avec des flocons de foin trempés ou du mash pour adoucir l'effet.

Tout propriétaire qui souhaite proposer du gingembre à son cheval, que ce soit comme médicament d'urgence ou comme thérapie à long terme, devrait en discuter avec son vétérinaire pour évaluer les risques.

Lors de l'utilisation du gingembre comme méthode alternative de traitement, la teneur de gingérole doit être prise en compte. Ce taux doit être d'au moins 2 % et déterminé par la chromatographie en phase liquide à haute performance (CLHP), afin que le gingembre puisse être utilisé comme anti-inflammatoire. Le gingembre africain s'est avéré être le meilleur choix. En outre, il est conseillé de prendre un gingembre séché, parce que le gingembre frais contient jusqu'à 85% d'eau et les quantités à donner doivent être ajustées vers le haut pour obtenir un effet anti-inflammatoire.

Utilisation traditionnelle : effet anti-inflammatoire

Ginkgo

Utilisation traditionnelle : effets vasodilatateurs, favorisant la circulation sanguine, effets stabilisateurs sur les membranes cellulaires, capteurs de radicaux libres > fourbure, podotrochlose, pour les vieux chevaux, maladies métaboliques

Graine de lin

Utilisation traditionnelle : contribue à la santé de la flore intestinale, à la prévention des coliques, pour la santé de la peau, du poil et des sabots

Griffe du diable

La « griffe du diable » (Harpagophytum procumbens) pousse principalement dans le désert du Kalahari (Afrique) et y est traditionnellement utilisée comme plante médicinale. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires, analgésiques et protectrices du cartilage, il est principalement utilisé dans le traitement des maladies articulaires dégénératives. Comme pour beaucoup d'autres plantes médicinales, l'effet est retardé et doit donc être utilisé comme thérapie à long terme.

Des études ont montré que l'effet de la griffe du diable est comparable à celui de la cortisone et de la phénylbutazone, mais sans les effets secondaires correspondants.

Il soutient également le métabolisme et est utilisé pour les maladies du foie, des reins et de la vessie. En raison de ses propriétés favorisant la sécrétion et stimulant l'utérus, la griffe du diable ne doit cependant pas être utilisée pour les chevaux souffrent des inflammations gastro-intestinales / ulcère d'estomac et jamais pendant la grossesse.

Utilisation traditionnelle : anti-inflammatoire, analgésique

Houblon

Utilisation traditionnelle : calamant, suggérer des traitements pour anxiété

Lavende

Utilisation traditionnelle : calmant, nettoyage des plaies, Protection préventive contre les insectes

Levure de bière

apport naturel en vitamines B, acides aminés essentiels et oligo-éléments

soutien de la flore intestinale, peau saine, beau poil et sabots intacts

Marrubium

Utilisation traditionnelle : diarrhée, toux

Mélisse

Utilisation traditionnelle : calmant, antispasmodique, efficace contre les ballonnements

Menthe poivrée

Utilisation traditionnelle : calmant, troubles gastro-intestinaux, toux

Moule verte de Nouvelle-Zélande

La moule verte de Nouvelle-Zélande (Perna canaliculus) est un remède pour le traitement des maladies articulaires dégénératives (par exemple l'arthrose), mais est également utilisé pour la prévention. Les chercheurs ont découvert que les indigènes de Nouvelle-Zélande (Maori) qui vivent près de la côte, même à un âge avancé ne souffrent pas de maladies articulaires dégénératives. Au cours des analyses des causes profondes, la moule verte a été découverte comme élément important dans l'alimentation des Maoris.

La moule verte de Nouvelle-Zélande contient des minéraux, des acides gras oméga-3, des lipides, des vitamines, des acides aminés et des glycosaminoglycanes, qui ont des propriétés reconstituantes, analgésiques, anti-inflammatoires, lubrifiantes de l'articulation et protectrices du chondroprotecteur.

  1. Selon un étude de la faculté vétérinaire de l'université de Munich pendant 6 moins a pu déterminé qu'avec une dose quotidienne de 6 gr d'extrait de moule verte les boiteries des chevaux causées par des maladies articulaires dégénératives (radiologiquement représentable) ont clairement diminué.

Utilisation traditionnelle : peut agir contre les symptômes de carence alimentaire qui ont une influence négative sur les articulations, les tendons et l'ensemble du système musculo-squelettique.

Nigelle

La nigelle était déjà connu par les anciens Egyptiens comme un remède efficace pour toutes sortes de plaintes et est utilisé encore dans la naturopathie de l'Orient. On dit que a nigelle aiderait à soulager l'asthme, la coqueluche, les allergies, l'immunodéficience, la photosensibilité, abaisse la tension artérielle et stabilise le métabolisme, prévient les thromboses et bien d’autres maladies. Il améliore la qualité du lait, accélère la guérison des blessures et favorise le renouvellement cellulaire. Il est riche en acides gras polyinsaturés, en vitamines B et en acide folique.

La nigelle est disponible sous différentes formes :

• Graines de nigelle

• Huile de cumin noir

• Gris/ granulés/ gruaux de nigelle

L'huile de nigelle peut également être utilisée en usage externe. Il aide contre les parasites, les bactéries et les champignons.

Pour le soin du poil :

Mélanger quelques gouttes d'huile de nigelle avec un quart de litre d'eau et vaporiser ou appliquer avec un chiffon.

Cicatrisation des plaies, inflammations cutanées, eczéma, inflammations articulaires et gale de boue :

Massez délicatement avec un chiffon non pelucheux ou mieux une compresse stérile (ne pas utiliser sur des plaies ouvertes !).

Réduire la contamination bactérienne et fongique du foin :

Mélanger quelques gouttes d'huile de nigelle avec de l'eau et humidifier le foin.

Utilisation traditionnelle : voies respiratoires, asthme, problèmes de peau, hypersensibilité à certaines substances (allergies), digestion

Origan

Utilisation traditionnelle : stimulant de l'appétit, expectorant

Ortie

L'ortie est l'une des plus anciennes plantes médicinales. Sauf en Antarctique, on le trouve partout au monde. Sa mauvaise réputation est due à ses poils en aiguilles urticantes, qui permettent de pénétrer la peau au moindre contact et libèrent leur composants dans la petite plaie qui provoquent une sensation de brûlure. Il s'agit principalement d'acide silicique (dioxyde de silicium).

Silicium est nécessaire pour des nombreuses fonctions dans l'organisme et doit toujours être fourni avec de la nourriture. Mais ce n'est pas seulement l'acide silicique qui rend les orties si précieuses. Les orties ont une forte proportion de flavonoïdes, qui protègent les cellules et agissent comme des pièges aux radicaux libres. De plus, il contient de nombreuses substances vitales comme magnésium, calcium, silicium, fer, vitamine A et C (environ 7 fois plus qu'une orange) et beaucoup de protéines (dans la matière sèche jusqu'à 40% de protéines).

Grace à ses effets anti-inflammatoires, diurétiques et stimulants métaboliques l'ortie est souvent utilisée en phytothérapie contre des maladies des voies urinaires, des maladies articulaires dégénératives, des maladies de la peau, les démangeaisons, la gale de boue et l'anémie.

De plus, c'est une source naturelle de minéraux et peut être utilisée pour l'approvisionnement quotidien en minéraux.

Utilisation traditionnelle : purifiant du sang, propriétés hémoplastiques, amélioration de la lactation

Panais

Le panais est une source précieuse de minéraux et contient entre autres du calcium, du potassium, du fer, du magnésium et une forte teneur en huiles essentielles.

Pissenlit

Utilisation traditionnelle : nettoie la bile et le foie, nettoie le sang, stimule le métabolisme, en cas de la fourbure, pendant la mue et l'eczéma

Plantago lanceolata

Utilisation traditionnelle : inflammation des voies respiratoires supérieures, apaisante, anti-inflammatoire

Prêle des champs

Utilisation traditionnelle : diurétique

Psyllium2

Les graines de psyllium favorisent l'activité intestinale de façon naturelle. Elles sont idéales pour le nettoyage intestinal et pour le destockage du sable. Le broyage permet d'obtenir la meilleure capacité de gonflement possible.

Réglisse

La réglisse (Glycyrrhiza glabra) est connue depuis des millénaires et a été utilisée dans l'Antiquité comme ingrédient de base pour les bonbons et des tisanes pour la guérison des rhumes et pour l’estomac. Entre-temps, nous connaissons plus de 400 ingrédients, qui peuvent, entre autres, aider dans les maladies respiratoires (toux, catarrhe bronchique, asthme), la gastrite et les ulcères gastriques. On a également découvert que la réglisse est efficace contre les infections herpétiques et a un effet positif pour le headshaking.

Une plante tellement impressionnante (plante médicinale 2012), qui a non seulement un effet curatif, mais aussi un goût particulièrement bon. Ceci est dû à la glycyrrhizine (liquorice), qui est de 50 fois plus sucrée que le sucre de canne.

Mais attention, il n'y a pas : “plus vaut mieux que moins“ ! La réglisse ne doit être consommée qu'avec modération (2-4 g pour 100 kg de poids corporel) et pas plus que 6 semaines. Les ingrédients ont un effet sur le système hormonal, l'équilibre électrolytique (augmente l'excrétion de potassium) et certains médicaments.
Les chevaux souffrant de maladies cardiaques, rénales et métaboliques devraient s'abstenir de la réglisse.

Utilisation traditionnelle : contre le toux, gastrite, ulcères d'estomac, coliques et prophylaxie des coliques, infections virales.

Sauge

Utilisation traditionnelle : comme antibiotique naturel, gastrite, diarrhée, inflammation des voies respiratoires supérieures, maladies de la peau, eczéma

Saule blanc

L’écorce de la saule blanc (Salicis cortex) est une des plantes médicinales les plus connues. Elle était déjà utilisée depuis des siècles pour traiter la fièvre, pour soulager la douleur et l'inflammation.
Le principal ingrédient actif est la salicine, que l'on trouve sous forme synthétique (acide acétylsalicylique) dans de nombreux médicaments (par exemple l'aspirine). En phytothérapie, il est principalement utilisé pour les maladies fébriles, les affections rhumatismales et les maladies douloureuses du système musculo-squelettique. Il favorise également l'excrétion d'acide urique. (Trop d'acide urique est en partie responsable des réactions inflammatoires dans les articulations.)

Utilisation traditionnelle : anti-inflammatoire, analgésique, en cas de la fourbure et les douleurs articulaires.

Solidago

Utilisation traditionnelle : nettoyage des reins

Thyme

Utilisation traditionnelle : contre la bronchite, antibactérienne, expectorante

Valériane officinale

Utilisation traditionnelle : calmant

Viscum

Utilisation traditionnelle : équilibrage de la tension artérielle, stabilisation de la circulation sanguine, régulation hormonale

Nous remercions nos collègues Carol Hughes de Phytorigins® et Katrin Skaletz de NATÜRLICH PFERD pour leur collaboration !

Vitex Agnus Castus ou « Plante des moines »

Comme son nom l'indique la « plante des moines » était donné aux moines et nonnes pour les aider à rester fidèles à leurs vœux de chasteté.

Dans l'alimentation des chevaux, la plante des moines peut réguler l'équilibre hormonal et aider avec des juments en forte chaleur, des juments en chaleur permanente, des hongres avec un comportement très étalon et des étalons très instinctifs. Ne jamais à donner aux juments portantes !

Selon des nouvelles connaissances, l’approche à base de Agnus Castus est très prometteuse dans les traitements des symptômes de Cushing (Pituitary Pars Intermedia Dysfunction PPID ou DPIP) pour rendre le cheval plus à l'aise. Il régule la production hormonale de la hypophyse en réguler au niveau de la Dopamin. Aujourd’hui nous ne connaissons pas une méthode pour guérir cette maladie.

Il est à noter que la plante des moines ne montre son effet qu'après un usage prolongé (entre 4-12 semaines) et un dosage approprié et est donc juste utile comme thérapie à long terme.

Utilisation traditionnelle : Optimisation de l'équilibre hormonal, par exemple chez le Cushing, les juments en chaleur permanente, les hongres très entières, aussi en cas de narcolepsie

Vous trouvez la plante des moines dans notre boutique ici

Vitex Agnus Castus

Nous utilisons des cookies pour vous garantier la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.Unsere Datenschutzerklärung